Carnet, ordinateur et café

Le Comment Du Pourquoi #108 (extrait)

L'édition #108 de Le Comment Du Pourquoi, la newsletter de veille et de curation de Laura Bokobza (LBk Consulting) - lundi 16 janvier 2023

#108 – Édito

Lundi 16 janvier 2023

Édition régulière, donc tu n’as accès qu’à un extrait. Si tu souhaites découvrir l’édition entière, tu peux consulter l’accès aux archives – ou t’abonner pour la recevoir directement, et les prochaines aussi !

On est presque aux 1 300 abonnés et abonnées. Tu les rejoins ?


🫣 J’ai eu encore une semaine de dingue, si 2023 est à l’aune de son démarrage, ça va pulser… Et toi, tu tiens le coup ?

💬 Encore un avatar créé sur ImagineIf cette semaine, pour illustrer le sujet À la Une, les IA génératives. J’en avais parlé à l’édition #98 puis dans le Hors-Série #13, mais ça s’accélère… On parle aussi medias, dark funnel, réunionsRetail

📆 Je continue sur Instagram mon Calendrier de l’Après au cas où tu aurais raté les tendances à venir, à retrouver en story À la Une.

🤵‍♀️ Et bien sûr une femme à suivre, comme à chaque édition – mais pas forcément sur Twitter cette saison !

Laura Bokobza
https://y.at/✍️🎤🗞️🎧

Mode d’emploi :
Tous les lundis matins 7h, avec le café ☕️, le tour d’horizon en moins de 10 minutes des news à ne pas rater de la semaine précédente, rangées, organisées, et commentées (🇺🇸 indique que le lien est en anglais) dans une newsletter complète par email.
Un extrait ici avec les rubriques Edito, Twitter, À la Une et Femme de la Semaine. Si tu t’abonnes, tu recevras l’édition complète de la semaine !
Je ne reprends pas sur cette newsletter toutes les infos partagées sur mon fil Twitter ou LinkedIn, donc n’hésite pas à me suivre aussi sur ces réseaux !


#108 – Version audio

Tu peux l’écouter en moins de 10 minutes chrono pour décider si tu veux t’abonner !


#108 – La semaine dernière sur Twitter

Tu peux lire même si tu n’as pas de compte Twitter, donc n’hésite pas à cliquer

Lizee lève €7M
Ubisoft s’écroule
Omny lève €1,5M
Coinbase licencie
– Le Tour de France lance ses NFT
2023, année de tous les dangers ?
2023, année de la tech de production ?
– Les mauvais boss sont aussi en cuisine
– Cyberbreach de Slack, on a peur ou pas ?
– J’en peux plus de ces Chief Emotion ou Empathy Officer
– Un poids encore plus lourd dans la data suite à ce rachat
Pas de surprise à l’annonce du successeur d’Emmanuel Grenier
– Le retour de QVEMA (et mon article de l’an dernier si tu l’avais raté)
– Un neuro-atypique qui ne comprend pas le concept de privacy ou juste un gros lourd ?
– Sans les séries HBO, je ne vois pas trop l’intérêt de cette acquisition – surtout qu’on sait à présent où elles seront disponibles


#108 – À la une

Les articles sont en anglais sauf si indiqué 🇫🇷
Pas un media cette semaine qui n’ait fait la part belle aux IA génératives et leur enfant chéri, ChatGPT. Je me suis lancé le défi de te donner une vision claire de ce qui se dit sur le sujet.

Les exemples d’usage

On a eu droit cette semaine à des critiques de la qualité de ChatGPT dans les réponses aux messages d’app de rencontres ou la rédaction de lettres de motivation.
L’exemple le plus commenté a été la pub pour Mint Mobile #MustWatch créée sur un prompt de Ryan Reynolds (les prompts sont clé, on n’arrête pas de le répéter).
Les IA génératives vont impacter les métiers des medias,🇫🇷 seront capables de créer des présentations entières sans notre aide,🇫🇷 et arriveront même à reproduire des voix.🇫🇷 Tu vas bientôt pouvoir avoir des conversations avec des personnalités décédées (ou pas, d’ailleurs). J’ai découvert un faux film des années 70’s, 10 exemples pour débutants,🇫🇷 et un magazine entier généré par l’IA. Un avocat prépare une défense directement dans les oreilles de l’accusé grâce à l’IA générative. Une agence marketing préfère embaucher des IA que des stagiaires.
On nous a aussi proposé 50 cas d’usages ici, 7 cas d’usages marketing là, ou encore un exemple d’IA pour créer des vêtements. Tu peux lire des astuces pour mieux l’utiliser,🇫🇷 et les outils de gestion de réseaux sociaux commencent même à l’intégrer à leur offre.

Les soucis… et les peurs

Bref, les IA génératives deviennent mainstream, et cela fait peur.
Comme toute technologie, le potentiel d’usage malveillant est bien présent : les cybercriminels ont commencé à l’exploiter,🇫🇷 un créateur américain s’est fait plagier, et les craintes d’utilisation à des fins d’influence et de propagande sont légitimes.
OpenAI (créateur de ChatGPT) essaie de rassurer 🇫🇷 et promet de bientôt fournir le moyen de détecter si un texte a été généré par son outil. Entre autres parce que les écoles de New York ont banni l’IA, par peur de ne plus juger les élèves sur leur propre valeur. Les profs ne sont pas tous d’accord sur le sujet (un débat similaire fait rage au sujet de Wikipedia). Seth Godin y voit une opportunité pour tout repenser : si une IA comme ChatGPT peut avoir une bonne note à une rédaction de lycée américain, peut-être faut-il arrêter… de juger les élèves sur ces critères. Tout cela crée a minima des opportunités pour les outils de détection d’IA.

Révolution… ou nouvelle bulle ?

Les IA génératives seront-elles une révolution, un changement de paradigme à la hauteur d’autres grands bouleversements technologiques, qui va nécessiter de repenser beaucoup de pratiques, celle de Google en tête 🇫🇷 ? Microsoft suit depuis longtemps OpenAI, et serait prêt à investir $10 milliards 🇫🇷 pour ce potentiel (les rumeurs de valo montent à $29 milliards), qui pourrait aussi être exploité dans toute la suite Office. Les autres GAFAM y vont aussi, chacune à sa façon.
Ça fait monter la valorisation des start-ups d’IA, sans plus d’importance accordée à la pénurie à venir des données d’entrées à leur fournir. Sans compter que le secteur n’a pas encore craqué son business model de croisière (même si OpenAI tente des trucs 🇫🇷). Donc certains doutent, et craignent plutôt une nouvelle bulle.

Et en Europe ? On essaie (déjà) de réguler un secteur en mouvement permanent, et Gilles Babinet se lamente sur notre incapacité 🇫🇷 à saisir les innovations de rupture.


#108 – La Femme de la Semaine

Florence Grégeois

Florence cumule deux activités : elle accompagne des ETIs et grands comptes pour accélérer leur croissance, et elle est coach en yoga du visage. Sa TL est pleine de tips pour explorer positionnement, stratégie et tactiques, et surtout elle est passionnante en commentaires et permet de découvrir des posts pépites !

Chaque semaine, on ira suivre des femmes sur les réseaux où elles se trouvent, pas que Twitter.


Cette newsletter a démarré par hasard, parce que j’adore la veille, nécessaire de surcroît à mes « vraies » activités.

Côté business :
– J’accompagne des dirigeants pour accélérer, structurer, et transformer leur business en mode Sparring Partner – au long cours (on peut échanger sur tes besoins) ou en speed consulting 1-to-1 d’1h.

– J’ai aussi une activité de rédaction de contenus, et d’animation d’ateliers, formations et conférences (y compris en anglais). Tu peux me briefer ici.
– Je suis DG à temps partagé d’un groupe de presse, KeyOp Media
– Je suis board member de start-ups, comme Flint

Côté bénévolat :
– Experte référencée auprès des start-ups de Paris&co

– Membre élue du Conseil d’Administration de Finaqui, association de Business Angels
– Membre historique de la rédaction du podcast Le Digital Pour Tous


Pour s’abonner au Comment du Pourquoi et recevoir tous les lundis un résumé de la semaine précédente

S’abonner

* indicates required

Vous connaissez le principe…

Vous aurez le loisir de vous désabonner en bas de chaque email

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp’s privacy practices here.

 

Crédits photos :
Titre : Photo de Khürt Williams sur Unsplash
À la Une : Photo de Markus Winkler sur Unsplash

Les derniers articles

One to One en lettres scrabble
Bonnes pratiques

L’interview client : mener les entretiens

La troisième étape de la démarche d’interviews découverte client est celle des entretiens. Quelques conseils pratiques pour en tirer le maximum d’informations.