Café, clavier et plante verte

Le Comment Du Pourquoi #97 (extrait)

L'édition #97 de Le Comment Du Pourquoi, la newsletter de veille et de curation de Laura Bokobza (LBk Consulting) - lundi 10 octobre 2022

#97 – Édito

Lundi 10 octobre 2022

Édition régulière, donc tu n’as accès qu’à un extrait. Si tu souhaites découvrir l’édition entière, tu peux consulter l’accès aux archives – ou t’abonner pour la recevoir directement, et les prochaines aussi !

On a dépassé les 1000 abonnés et abonnées. Tu les rejoins ?


🐦 Je ne te parlerai pas des derniers rebondissements de la saga Elon – Twitter. Ça change trop vite… Si ça t’intéresse, j’ai déniché ce compte Twitter apparemment très bien renseigné. Perso, ça me fatigue, je regarderai peut-être la série après sa fin. Parce que le volte-face de Elon quelques jours avant de devoir témoigner fait penser à une série, non ? On dirait qu’il ne souhaite pas qu’on lui pose certaines questions sous serment… 

😎 Autre grand buzz la semaine dernière, les influenceurs. On revient sur un certain classement mais pas que. On parlera aussi du dernier opus de Guillaume Rozier, de TikTok, de NoCode, de levées de fonds, de veille

🤵‍♀️ Et bien sûr une femme à suivre, comme à chaque édition – mais pas forcément sur Twitter cette saison !

Laura Bokobza
https://y.at/✍️🎤🗞️🎧

Mode d’emploi :
Tous les lundis matins 7h, avec le café ☕️, le tour d’horizon en moins de 10 minutes des news à ne pas rater de la semaine précédente, rangées, organisées, et commentées (🇺🇸 indique que le lien est en anglais) dans une newsletter complète par email.
Un extrait ici avec les rubriques Edito, Twitter, À la Une et Femme de la Semaine. Si tu t’abonnes, tu recevras l’édition complète de la semaine !
Je ne reprends pas sur cette newsletter toutes les infos partagées sur mon fil Twitter ou LinkedIn, donc n’hésite pas à me suivre aussi sur ces réseaux !


#97 – La semaine dernière sur Twitter

Tu peux lire même si tu n’as pas de compte Twitter, donc n’hésite pas à cliquer

– Enfin un classement intéressant
Instagram essaie de tuer Linktree
– Trop de paillettes et pas assez de Kevin
– L’avenir est sombre pour les Dark Stores
Zenchef est (presque) mort, et ressuscité !
– Une best practice de AirBnB inspirée par Disney
Spotify achète une société de modération audio
Facebook ferme Bulletin, sa plateforme de newsletter
– Les nouvelles marques disruptent secteurs et cultures
– Une fonctionnalité bien utile quand tu as une chanson dans la tête
– Les inégalités de genre sont très visibles dans la façon de gérer ses e-mails
Saturday Night Live a tout compris à BeReal. Les marques ont du mal à suivre
– La meilleure façon de vendre beaucoup de livres ? Les faire acheter par tes salariés


#97 – À la une

Influence peint sur une grille

 

La plupart du temps, le sujet À la Une s’impose à moi. Classement Favikon des créateurs LinkedIn, rapport de l’ARPP sur l’influence responsable… Je ne pensais pourtant pas t’en reparler si vite

Des classements partout

On vit une époque formidable qui adore classer tout et n’importe quoi. Beaucoup de classements sont sortis cette semaine autour de l’influence :
– le classement Favikon des créateurs LinkedIn, qui clame utiliser la data de façon objective mais appliquée à leur liste de veille de départ qui n’est pas dévoilée dans leur méthodologie. Ils ne mesurent pas les citations, preuve pourtant tangible de la « qualité » du contenu généré, comme l’utilisent d’autres classements d’influenceurs.🇺🇸
– les 30 marques les plus puissantes du monde sur les réseaux sociaux. La première est Instagram, on se demande pourquoi…

Le marketing d’influence, canal en hyper-croissance

Même si l’ensemble des canaux se porte plutôt bien ces derniers temps, la croissance du marketing dit d’influence est insolente : +355% en 5 ans, +18% juste sur la dernière année.
On peut aussi mentionner l’émergence des gamefluenceurs avec qui les marques peuvent collaborer, souvent d’une culture différente que les influenceurs produits Insta « classiques ». Sans parler des influenceurs virtuels dont je te parlais dès Janvier à la rubrique Histoire de l’édition #67. Bref, l’influence est un canal à la mode.

Influence responsable, vraiment ?

L’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) a donc dévoilé son Observatoire de l’Influence Responsable 2022 (la deuxième édition). Cet article détaille l’ensemble des résultats si ça t’intéresse mais je te résume.
L’ARPP a mis en place un Certificat de l’Influence Responsable – une formation de deux heures qui se termine par un questionnaire de 20 questions. Le certificat est obtenu à partir de 75% de bonnes réponses, et pour les 150 influenceurs qui l’ont eu, ça semble améliorer la transparence. Parce que « responsable« , ça veut dire entre autres que l’influenceur dévoile quand il est rémunéré pour ses posts. Même en le notifiant, ça a coûté cher à Kim de promouvoir n’importe quoi
Il faudrait aussi un certificat pour les marques, en fait. Pour leur apprendre à faire de l’influence sinon responsable, au moins efficace… Don de Chaleur (qui au passage aurait pu partir en organique tellement l’idée est chouette) a inondé LinkedIn le même jour avec des posts sponsorisés (en transparence, il faut le noter), alors qu’il aurait mieux fallu saupoudrer, teaser, monter en puissance… et ne pas surexposer !

Et si on revenait aux fondamentaux ?

Pendant mon MBA du siècle dernier, quand on parlait de stratégie d’influence (et de lobby, US oblige), on parlait de pédagogie et de convaincre des KOL (Key Opinion Leaders) parmi lesquels des journalistes. C’est très dur les RP. Ça oblige à penser gagnant-gagnant, angle, éducation… En « marketing d’influence », il y a donc des enseignements à tirer de ces (bonnes) pratiques.🇺🇸


#97 – La Femme de la Semaine

Marie Beauchesne

J’avais parlé de Marie et de son livre La Marque c’est moi, mais jamais mise en avant à l’époque des Twittas parce qu’elle n’affectionne pas l’oiseau bleu. En revanche, elle revient sur Instagram, et c’est une excellente nouvelle !

Chaque semaine, on ira suivre des femmes sur les réseaux où elles se trouvent, pas que Twitter.


Cette newsletter a démarré par hasard, parce que j’adore la veille, nécessaire de surcroît à mes « vraies » activités.

Côté business :
– J’accompagne des dirigeants pour accélérer, structurer, et transformer leur business en mode Sparring Partner – au long cours (on peut échanger sur tes besoins) ou en speed consulting 1-to-1 d’1h.

– J’ai aussi une activité de rédaction de contenus, et d’animation d’ateliers, formations et conférences (y compris en anglais). Tu peux me briefer ici.
– Je suis DG à temps partagé d’un groupe de presse, KeyOp Media
– Je suis board member de start-ups

Côté bénévolat :
– Experte référencée auprès des start-ups de Paris&co

– Membre élue du Conseil d’Administration de Finaqui, association de Business Angels
– Membre historique de la rédaction du podcast Le Digital Pour Tous


Pour s’abonner au Comment du Pourquoi et recevoir tous les lundis un résumé de la semaine précédente

S’abonner

* indicates required

Vous connaissez le principe…

Vous aurez le loisir de vous désabonner en bas de chaque email

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp’s privacy practices here.

 

Crédits photos :
Titre : Photo by Kelly Brito on Unsplash
À la Une : Photo by Elijah Macleod on Unsplash

Les derniers articles

One to One en lettres scrabble
Bonnes pratiques

L’interview client : mener les entretiens

La troisième étape de la démarche d’interviews découverte client est celle des entretiens. Quelques conseils pratiques pour en tirer le maximum d’informations.